Interview

Guillaume PAMBRUN, Directeur Général Africa Rapidtransfer SA (Groupe Ecobank): « Notre objectif à terme est de construire une véritable communauté d’utilisateurs »

Pourquoi avez-vous lancé l’application Rapidtransfer international, y avait-il pour le Groupe Ecobank un retard à combler dans le secteur des transferts de fonds de la diaspora africaine ?

Depuis plusieurs années déjà, le groupe Ecobank avait initié une transformation digitale, en proposant plusieurs nouveaux produits pour sa clientèle africaine.
Rapidtransfer international est donc un projet qui s’inscrivait dans cette stratégie du groupe. L’objectif recherché était de proposer un produit qui réponde aux besoins de la diaspora africaine et européenne.
Il faut savoir que le groupe Ecobank est implanté depuis une dizaine d’années en Europe à travers sa filiale EBI SA qui intervient exclusivement sur les activités de corporate investment banking. Il nous a donc été demandé d’avoir une réflexion plus avancée pour élargir notre capacité à capter les flux financiers, notamment les transferts de fonds entre l’Europe et l’Afrique sub-saharienne.
Cela a donc débouché sur un projet mené à l’échelle du groupe, qui était la mise sur marché de Rapidtransfer international, qui est une application 100% digitale.
Pour cela une filiale, Africa Rapidtransfer SA, a été créée avec une couverture géographique de 15 pays européens dont le Royaume-Uni, avec plus de 5 milliards de dollars transférés par an, et la France avec 1,5 milliards de dollars transférés annuellement, qui constituent les deux principaux marchés.
Rapidtransfer international est donc né d’une volonté de répondre aux besoins des diasporas africaines résidentes eu Europe sur des produits simples, à forte valeur ajoutée et qui s’inscrivent dans la transformation digitale amorcée au niveau du groupe Ecobank.
L’application Rapidtransfer international a été officiellement lancée sur le marché international le 12 novembre 2020.
Dans un premier temps, nous opérons auprès de 48 pays : 15 pays européens et les 33 pays africains où est implanté le Groupe Ecobank.

Quel bilan faites-vous sur ces quelques semaines de lancement, l’accueil du public est-il à la hauteur de vos souhaits ?

C’est un démarrage très prometteur. Rapidtransfer international gagne progressivement de la visibilité en Europe tout en étant arrimé au groupe Ecobank.
Nous sommes en phase de construction de la marque et les résultats obtenus sont très satisfaisants. En une quinzaine de jours de lancement, on était déjà à un peu plus de 8 000 abonnés sur Facebook et près de 450.000 personnes qui ont été touchées par notre publication avec 29.000 interactions.
Ce qui prouve qu’il y a un vrai engouement de la diaspora africaine en Europe pour Rapidtransfer International. Nous comptons mener une stratégie très agressive sur les réseaux sociaux, en termes de contenus, d’offres promotionnelles et d’interactions.
Par exemple, nous avons actuellement une offre promotionnelle proposant pour toutes les opérations de transfert seulement 1% de frais. Cette offre de lancement sera prolongée sur les prochaines semaines.
Notre objectif à terme est de construire une véritable communauté d’utilisateurs de Rapidtransfer international, dont les clients seraient nos meilleurs ambassadeurs.

Quelles sont les avantages comparatiste de cette application, qu’offre-t-elle de plus par rapport à ce qui existe déjà sur le marché ?

Tout d’abord, le groupe Ecobank est un groupe panafricain.
C’est pratiquement le seul groupe bancaire au monde qui peut se targuer d’avoir un actionnariat majoritairement panafricain.
Cet ADN panafricain se retrouve dans la conception de notre solution, adaptée aux réalités africaines et aux besoins de la diaspora.
Ce que nous avons également voulu mettre en avant c’est la transparence des coûts de transferts pour les clients. Au moment où il fait la simulation de son transfert, le client sait exactement le coût total de transfert qui sera appliqué.
Notre application est également compétitive car le groupe Ecobank a accès à toute les devises africaines, ce qui nous permet d’avoir des taux de change privilégiés par rapport à d’autres concurrents.
Pour résumer, je dirai que Rapidtransfer international a quatre avantages comparatifs : une dimension innovante avec un parcours client 100% digital, une large couverture géographique, un ADN panafricain et des coûts de transferts compétitifs et transparents.

Dernière question, quelle est la prochaine étape ?

Toute l’équipe est déjà très concentrée sur notre lancement commercial mais je pense que la prochaine étape sera de mener une réflexion approfondie sur l’élargissement de notre couverture géographique. Cela passera par l’obtention d’agrément dans certains pays, ou la construction de partenariat pour distribuer notre offre Rapidtransfer International.
Il faut également noter que Rapidtransfer international est un formidable produit d’appel qui va créer du lien entre l’Europe et le continent africain pour le groupe Ecobank.
Propos recueillis par A.S. TOURE

© Magazine BUSINESS AFRICA – 2021

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page